Rechercher

Quelles sont les origines des violences conjugales ?

Il existe rarement une cause unique qui conduit une personne à se rendre coupable de faits de violences conjugales. La réalité est bien plus complexe.

C'est la conjugaison des facteurs de risque qui explique la violence.

On peut comptabiliser 3 facteurs de risques.



Les facteurs individuels, tout d’abord.

D’un point de vue psychologique, la construction fragile de l’identité d’une personne et les blessures narcissiques qui composent sa personnalité, peuvent la conduire à devenir violente.

Les troubles psychologiques ou de la personnalité sont des facteurs incontestables.

La dépendance affective peut aboutir à une volonté de possession. La faible capacité de communication peut conduire à ne pouvoir exprimer ses désaccords que par la violence.

Les addictions facilitent de manière certaine le passage à l’acte : alcool, drogue, médicament…

Les prises en charge de ces troubles et addictions est donc important pour éviter les passages à l’acte.


Les facteurs relationnels et familiaux

L’éducation donnée aux enfants influe sur les relations humaines et notamment les relations dans le couple.

Les antécédents de violences dans l’enfance sont d’évidence un facteur de risque pour les psychologues.

Des études ont pu affirmer que lorsqu’un enfant est victime de violences conjugales, il a une chance sur 3 soit de devenir lui-même victime, une fois adulte, soit de devenir lui-même auteur.

L’éducation donnée aux enfants a, également, un rôle. Les stéréotypes sexistes sont encore bien présents dans nos sociétés. Elever les filles à être toujours sage, gentille et ne pas parler fort, et les garçons à ne pas pleurer et être fort pour faire bagarres, ne pourra que nous amener à en faire des conjoints vivant dans une relation de dominant/dominé et des futures victime et auteur de violences.

Il est donc essentiel de transmettre aux enfants l’idée d’égalité entre les garçons et les filles, entre les hommes et les femmes, et leur rappeler que ce sont des partenaires qui se complètent et non des êtres qu’on oppose.


Les facteurs sociaux et communautaires

Même si les violences domestiques touchent toutes les personnes, quelques soit leur origine, leur statut social, leur âge…, certains coutumes, traditions, croyance ou religion autorise et tolère le recours à la violence.

L’isolement social ou la faible insertion sociale, la pauvreté et exclusion créé également un contexte qui facilitent les passages à l’acte.


#violencescongugales #safewife #facteurderisque #psy #origine

84 vues0 commentaire
photo de fond.jpg

 N’HÉSITEZ PAS À VOUS ABONNER À

NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE

 

Des conseils, des guides pratiques, des témoignages et de belles énergies 

pour vous aider à rayonner dans vos relations amoureuses

  • Instagram
  • Facebook